Fiche technique: Légume bulbe: Ail

0 Shares

Pour usage alimentaire, l’ail contient un antibiotique extrêmement puissant, l’allicine qui est à  la fois fingicide, bactéricide et nématocide.

  1. Généralités

Non scientifique               : Allium sativum

Famille                               : Liliacées

Usages                                : – Alimentaire

                                               -Présence dans l’ail d’un principe antibiotique extrêmement puissant, l’allicine qui est à la fois fongicide, bactéricide et nématocide.

                                               -Thérapeutique comme vermifuge et dans la lutte contre les amibes 

                                               -Très bonne conservation. On peut contrôler sa période de vente.

      2. Variétés

Il existe 2 sous-espèces qui sont cultivées :

  •  Allium sativum var. sagittatum
  •  Allium sativum var. bulgare

      3. Ecologies

La croissance de l’ail est intimement liée, tout comme celle de l’oignon, à la photopériode.

  • Aime les sols légers, fertiles et riches en humus. Il réagit mal aux sols lourds et humides.
  • Plante de plein soleil mais supporte mal les T° élèves ;
  • Exigeant en magnésium et en souffre. Le compost lui fournit normalement suffisamment de ces éléments.
  • Bonne résistance à la sécheresse.
  • Le pH optimal pour sa culture se situe entre 6 et 7

     4. Techniques culturales            

     4.1. Semis

           – La multiplication de l’ail se fait par bulbilles. La floraison est quasiment impossible dans un climat chaud comme le nôtre (photopériodisme). Le bulbe de l’ail est composé de caïeux séparés les uns des autres par des tuniques sèches. Les caïeux (bulbilles) sains les mieux formés serviront de semences;

          – A la récolte, les bulbes sont en état de dormance qui peut se prolonger plusieurs mois de suite. Cette dormance peut être abrégée par passage de 25 jours à 5-10°C;

        – Les caïeux sont plantés à la pointe en l’air. En climat tropical, on peut espérer de très gros bulbes;

        – Ecartement : 10 x 15 cm;

        – L’ail prend de 90 à 120 jours pour atteindre la maturité;

      – L’ail est cultivé normalement seul. On peut toutefois l’associer au céleri et à la pomme de terre par exemple. On évitera de l’associer au haricot, car il nuit à son développement.

        4.2. Fertilisation

        – Fumure de fond : 3 à 4 brouettes de compost pour 12m² ;

        – Fumure d’entretien : KCL ou K2SO4 pour la bulbaison.

         Solution intéressante : Parche de café si possible.

      4.3. Entretien

        – Sarclage régulier

        – Binage superficiel, selon les besoins

        – Arrosage modéré, éviter tout excès d’eau. Arrêter l’arrosage un mois avant la récolte.

      4.4. Maladies et lutte.

     On observe très peu d’infection de ravageurs dans la culture d’ail. Cependant, plusieurs virus peuvent infecter l’ail et causer des viroses. Aucun traitement n’existe contre ces maladies, si ce n’est l’octroi de conditions de cultures optimales et le choix de matériel de propagation résistant. 

Pour le reste, se référer à la culture d’oignons dans les fiches techniques précédentes

      4.5. Récolte et conservation

  – La récolte a lieu quand les feuilles sont complètement séchées (sinon, risque de pourriture à la conservation) ;

  – Les bulbes sont conservées dans un endroit sec et bien aéré ;

  – Le rendement varie entre 100 et 200 Kg de bulbes /are.

 

Aimé LUSAMBULU

CENADEP Boma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.